Les médicaments, c’est pour les faits-néants!

health-621351_640

          Dans la même topique lancée par les institutions médicales et nationales (les antibiotiques ce n’est pas automatique), j’écris ce petit article pour dénoncer l’automatisme des médecins et patients à prescrire et prendre des médicaments pour tout et n’importe quoi. Intentionnellement, je lance cette petite campagne disant que les petites maladies sont et doivent être détruites par nos propres moyens. Car la maladie n’est en fait qu’un bien qui est mal prononcé, d’ailleurs “die” en anglais c’est mourir. Pensez-y la prochaine fois appelez votre symptôme “ le bienladit” plutôt que (la maladie) ;-),

 

  • Fainéants:

          Notre corps est fabuleusement constitué de tel sorte que s’il n’a plus besoin d’un élément, la plupart du temps, il l’élimine. C’est naturel, chaque chose à sa place dans la vie, et si elle n’a plus sa place, elle disparaît tout simplement. Lorsque vous mangez tous les jours des corps mous (Mc Do, par exemple) en plus d’ingérer des substances douteuses pour votre corps, ce qui ce passe en avale (joli jeu de mot) n’a pas besoin d’être mastiqué longtemps et durement. De ce fait, les dents n’ont plus leurs fonctions dans votre corps, dévitalisation, et problème de dents en tout genre s’en suivra. Peu à peu elles vont “mourir”.

A moins que ce soit un processus d’évolution que vous souhaitez mettre en place via votre corps pour je ne sais quelle raison, de génération en génération, et que les humains n’aient plus de dents dans les siècles à venir, ce processus, établi avec les médicaments, rend votre corps fainéant. Une simple grippe, on administre un vaccin. Une addictologie, un stress émotionnel, une épreuve à passer et on vous donne des calmants. Une allergie et on vous prescrit des anti-histaminiques, angoisse égale anxiolytiques, etc.

La médecine est là pour soigner le corps, les médicaments sont un des outils qui aide à la guérison, ils ne guérissent pas, ils vous accompagnent vers la guérison, la médecine n’est pas là pour rendre fainéant, léthargique votre corps. C’est malheureusement le constat établi ces dernières années. Nous avons de plus en plus de taux de suicide chez les 28-35 ans et 50-56 ans. N’ayant pas pu affronter la vie de l’intérieur et les problèmes qui en découlent, dû à de trop grandes prises de substances médicamenteuses, arrivé à l’âge de l’émancipation, trop dure est la confrontation avec la vie extérieure, ne sachant pas se défendre, deux solutions s’imposent :

Suivre le troupeau car privé de sa pensée, il se retrouve contraint d’être sous l’autorité d’une personne extérieure, sous peine d’être avalé tout cru par le loup qui rôde à l’extérieur de l’enclos. Soit il ne se plie pas et va tenter de mettre fin à sa vie car démunie de robustesse intérieure nécessaire à l’affront du monde extérieur. Oui, la fainéantise peut amener loin, en rapport avec nos habitudes de consommation de drogue.

Bien-être santé longeville les saint avoldApprenez à votre corps à avoir des principes, écoutez votre corps, après avoir sondé en son âme et conscience ce qui est bon pour vous, faites vous confiance et agissez. Chaque difficulté, qu’elle soit intérieure ou extérieure est là pour nous faire apprendre le détachement des rapports à la vie, à la mort que nous avons. Les maladies contractées ont leur cycle de vie et de mort. Bien les observer permet de respecter la nature qui nous constitue et de savoir quand il est nécessaire de prendre ou non des médicaments quoi que le docteur en dise. Mon aspect personnel ne constitue pas un fait universel, mais voilà déjà 4 ans que je ne suis plus allé voir le médecin (hormis pour des certificats médicales sportifs 😉 …

Sur le coup, vous ne verrez pas les dégâts, mais plus tard, ils se sentiront dans votre corps mental, (le suicide étant la résultante finale), dans votre corps émotions, le cancer étant la résultante finale (cancer: considéré comme un corps qui se développe à votre insu car vous ne souhaitez plus faire d’effort il prends votre place : d’après mes théories sur la théosophie). Dans votre corps physique, la mort lente de certaines fonctions physiques. (comme l’exemple des dents.)

  • Faits-néants:

Sans citer de marque, beaucoupmedications-257333_640 de médicaments, de génériques sont absorbés par votre corps pour des maladies qui n’existent qu’en placebo. Trop de faits néants constituent le lobbying pharmaceutique, qui je vous le rappel, fait partie des 3 plus grands réseaux commerciales pour l’état. Consommer des médicaments, ça rapporte. Et en France, nous sommes classé 1er consommateur de médicaments dans le monde devançant tous les autres états. Soit les Français sont fragiles, petites natures, ils tombent très vite malade, soit un réseau existe privilégiant l’allopathique au thérapeutique, soit… toute autre hypothèse que vous pourriez mettre en avant. L’objectif étant de faire comprendre qu’il est dangereux de tomber dans des mauvaises habitudes, les antibiotiques sont des médicaments tout comme ceux que vous prenez.

          Et l’automatisme c’est avant tout de croire en vous, des moyens naturels, psychologiques, et gratuits existent partout autour de vous pour guérir d’un symptôme que vous vous êtes vous même infligé. Un petit village dans le sud de l’Italie “Acciaroli”, connaît le record d’Europe des centenaires. Centenaire et en bonne santé, ces villageois ont piqués la curiosité des chercheurs de San Diego qui ont simplement compris que vivre longtemps et en bonne santé, c’est sentir une âme de 20 ans dans sa tête, manger ses propres cultures, ne pas consommer de médicaments, et, curieusement, une dure vie de travail. Donner des anxiolytiques pour un concours, administrer des médicaments pour des céphalés de tension, pour des angoisses, avaler des cachés contre l’obésité, sont quelques exemples opposés à un mode de vie sain.

  • En conclusion,

           Nous revenons donc sur ce jeu de mot; ne pas être fainéant, c’est travailler dur, pour récolter des faits-néants sur la santé, et jouir d’une longévité physique émotionnelle et mentale exceptionnelle,

VOTRE MÉDICAMENT, C’EST VOTRE PENSÉE AVANT TOUTE CHOSE. C’est la seule substance indispensable à la vie humaine.

le 15/04/2016. Michael Conti
consultable sur Concept de thérapie alternative, médecine holistique et coaching de vie
L'ÂMC sophrologue homéopathe energéticien

www.michael-conti.fr


 Longeville les saint avold, santé, bien être, Metz, Nancy, Thérapie, energéticien, energetique, maladie, médecin, médicament, sophrologue, hoémopathe, SAINT AVOLD, Saint avold, Strasbourg, Méditation, QI quong, yoga, Longeville, thérapeutique, médecine douce, hombourg haut, freyming merlebach, Moselle Moselle, Lorraine, france. France

A propos m.conti

Conti Michael, je vie sur Saint avold, se déplace en Moselle, Lorraine, France et pays francphones.

Les commentaires sont clos.