Dossier sur la dépression

dossier-depression

47%. C’est le pourcentage de Français qui estiment passer à côté de leur vie, selon une enquête menée par l’institut Ipsos et les Trophées du bien-être. 39% déclarent même vouloir tout quitter et changer complètement de vie. Autres chiffres qui décrivent le mal-être de nos concitoyens : 54% d’entre eux se disent souvent stressés et 35% ne se sentent pas bien dans leur corps.
Enfin, les Français se sentent souvent dévalorisés (36%) et pour beaucoup, débordés : 81% avouent avoir de plus en plus besoin de moments pendant lesquels ils ne font rien. Plus d’un sur 2 déclarent ainsi chercher constamment à gagner du temps. Quand la vie quotidienne vire à la course sans fin…

Comme une majorité de Français, vous vous sentez concerné ?
Voici un peu de lecture ! Prendre sa vie en main : Pourquoi certains d’entre nous ont-ils le sentiment d’assister au spectacle de leur vie sans y participer, tandis que d’autres se lancent et agissent avec aisance ? Explications pour tenter de mieux influencer notre destin.

D’après les sources du magazine PSYCHOLOGIE. Voilà la triste réalité de ce que nous considérons dans notre société française. Cela veut dire, que quasi une personne sur deux considère avoir raté sa destinée. C’est sans doute vous, ou quelqu’un que vous connaissez dans votre entourage. Sans s’arrêter sur ce chiffre, nous constatons également qu’un bon nombre sont prêt à tout vouloir quitter et faire un demi-tour pour repartir sur une autre base.
Entre VOULOIR et FAIRE il n’y a qu’un pas. Le pas du courage.

Le pouvoir des mots est très important, le docteur Masaru Emoto a prouvé que le verbe, la parole, qu’elle soit dite ou écrite, a une influence directe sur la formation des cristaux de glace. (cf. La mémoire de l’eau)

sans-titre

De cette façon, il a prouvé que dire certaine parole amène à formé des cristaux denses, structurés et symétriques, et que dans l’autre sens, certaine parole forme des cristaux difformes, asymétriques et fragiles.
Saviez-vous que votre corps est composé de plus de 66 % d’eau ?
Nous y venons. 66% d’eau que vous pouvez modeler à la seule façon de parler, donc de penser (car la parole vient après la pensée).
De nos jours, ce qui tient l’adrénaline de la population française, ce sont les médias, et ces médias, qu’ils soient télévisés, internetisés…véhiculent le contraire du mot courage. Le champ lexical, les images, les émissions, les films, nous tiennent constamment dans cette peur. Nos cristaux sont donc formés d’un tas de « peurs » médiatisées qui stimulent un sentiment de manque et nous font donc consommer davantage.

Mais revenons sur notre sujet, le courage de se lancer.
Vous souhaitez vraiment vous lancez ? La question ne se pose pas, c’est oui puisque les sondages IPSOS nous disent que près de 40 % de la population française souhaite changer, et également, que VOUS êtes en train de lire ce dossier qui vous concerne.
Commençons donc par une chose toute simple :

⦁ définir ce que veux dire le mot courage :

Le courage (dérivé de cœur) est une vertu qui permet d’entreprendre des choses difficiles en surmontant la peur, et en affrontant le danger, la souffrance, la fatigue. C’est depuis longtemps, dans toutes civilisations, la vertu la plus admirée, indispensable aux héros. Son contraire est la lâcheté.

Le courage est à distinguer d’autres notions à connotations plus péjoratives, comme l’audace ou la témérité, pour lesquelles le moteur de l’action n’est pas la peur, mais le désir ou l’orgueil. D’un point de vue moral, le courage doit être guidé par le sens de la justice ; il n’est estimable que lorsqu’il se met au service d’autrui, sans intérêt égoïste.

Le courage authentique requiert l’existence de la peur, ainsi que le surpassement de celle-ci dans l’action. Lorsque le danger est confronté sans peur, on parle plutôt d’« assurance » ou, de façon plus péjorative, d’inconscience, notamment lorsque le danger est manifestement sous-estimé.

En psychologie, le courage est considéré comme un trait de caractère de la personnalité.
Source Wikipédia

Avant de s’attaquer au changement, il faut bien fonder les bases, c’est pour cela que la plupart des gens qui font de nouvelle résolution au nouvel an, (dont vous faites certainement parti également) ne les tiennent que quelques mois, si ce n’est quelques semaines, avant de reprendre les anciennes résolutions. Il faut établir des fondements basiques, et cela commence par une simple définition.

Synthèse du premier exercice, vous souhaitez changer, alors allez chercher toutes les définitions qui vous donnerons un panel (de mots) de champs lexicaux, d’images de média sur le pourquoi vous souhaitez changer et si vous êtes apte à le faire. Trouvez ces mot sur des sites, des banque de données, des coachs en logo thérapie… PARTOUT où CES MOTS RAISONNERONT de la façons LA PLUS JUSTE. N’allez donc pas le chercher en parlant en discutant avec votre voisin qui est dans la même situation que vous (vouloir changer), et qui va faire véhiculer des on-dits et un tas de chose émotionnelle sans rapport avec le pouvoir réel du mot. Regardez bien comment les hommes politiques choisissent leurs mots pour parler. La rhétorique est un art que j’enseigne à ces hommes. Ça s’apprend et ça paie.

⦁ Le pouvoir du cœur :

Le courage vient du mot cœur. Cela veut dire que vous n’arriverez pas à changer de travail si votre motivation vient de l’extérieur (argent, voisin, amis, raison…) bien sûr vous allez changer, si votre conviction est de partir, mais vous ne vous sentirez pas bien non plus ailleurs.
Le cœur a sa raison que la raison ignore. Ecouter ce que votre cœur vous dicte, si vous souhaitez faire un travail, menez une vie totalement différente, alors écouter votre cœur, c’est lui qui a raison, il est évident que lorsque vous écouterez votre cœur, il vous mettra à l’épreuve afin de savoir si c’est vraiment une volonté qui vient de lui, ou bien un subterfuge qui vient du cerveau, du raisonnement.
Même si vous savez rouler en voiture, il faut passer le permis de conduire pour prouver que vous êtes capable de…
Alors, ne vous arrêtez pas à la première défaite ou première épreuve. Je vois de nombreuses personnes qui souhaitent arrêter de fumer, changer de métier, former un couple. Toutes ces personnes ont réussi leur challenge car ils ont appris à écouter la voie du cœur, mais croyez moi, si je n’étais pas dans le secret professionnel, je vous aurais donné les périples pour arriver à leur fin. Ils ont tous réussi leur challenge grâce à leur volonté, leur courage, l’accompagnement et les outils donnés.

A ce propos, voici un livre intéressant : Le pouvoir du cœur de Steiner Claude :

Dans cet ouvrage, l’auteur nous invite à écouter notre coeur et à bâtir des relations de bienveillance et de coopération réciproques. Il montre comment l’analyse transactionnelle, qui est une grille de décodage de nos relations et de nos émotions, nous offre les outils nécessaires à l’instauration de relations respectueuses et démocratiques où chacun se sent libre et accepté.
L’auteur en est convaincu : la société de l’information qui propage tant d’images de violence et de cynisme peut tout autant servir à répandre des comportements adultes et bénéfiques pour tous.

Comment faire pour activer le pouvoir du cœur ?
Voici un exercice :
⦁ Dites vous tous les jours et à chaque fois que cela vous vient à l’esprit,
JE M’AIME ET JE SUIS CAPABLE

⦁ Dites le 3 fois de suite afin de cristalliser ces paroles dans votre mémoire physique, émotionnelle et mentale.
⦁ Et réfléchissez à la façon dont vous pouvez vous prendre dans les bras, à la façon de vous remercier VOUS.

Pourquoi cette exercice est facile et compliquer à la fois ?
⦁ Combien de gens n’arrivent pas ou on oublié de s’aimer ? On nous a appris depuis très jeune, que de s’aimer c’est égoïste et avare, qu’il faut penser aux autres, et pas qu’à soi-même. Cela nous autodétruit de l’intérieur, donner, prier pour les autres afin de leur apporté les bonnes cristallisations dans leur corps, mais votre corps, personne ne le fera. Vous et vous seul avez ce pouvoir de régénérescense. Je vous invite à penser à vous, avant de penser aux autres. Les thérapeutes crieront au scandale en lisant ceci, car il faut cultiver l’amour inconditionnel. Oui, cela est vrai, mais l’amour inconditionnel doit passer par le corps de l’être qui transmet. Ainsi, si vous ne vous aimez pas, automatiquement, autour de vous, vous allez attirer des gens qui ont même résonance que vous, qui ne s’aimeront pas, mais qui feront tout comme.

⦁ Le dire trois fois vous permettra de le faire entrer dans votre mémoire cellulaire. Avec un exemple ce sera plus simple, vous avez tous déjà ressenti ces jours de canicule où on meuuurt de soif ! Et, lorsque cela arrive, nous souhaitons boire, un verre d’eau, admettons.
Faites l’expérience à la maison, remarquer que les sensations de la première gorgée ne sont pas les mêmes que celles de la deuxième et encore moins que la troisième.
La première gorgée abreuve notre soif, elle nous réconforte, éteint la flamme de l’envie qui jaillissait de nous. On prend l’eau sans penser à autre chose qu’à boire. La deuxième gorgée nous rafraîchie, elle apporte une sensation de frais dans la bouche, la gorge, la cage thoracique…on apprend en quelque sorte les sensations. La troisième gorgée, elle, nous l’apprécions d’une toute autre manière car elle fait partie du domaine du mental, nous ne sentons plus cet aspect de fraîcheur, ou de manque abreuvé, mais une certaine sérénité de l’eau qui nous a hydraté, on comprend que l’on avait soif et que l’on a assouvi cette soif.
De la même manière, le dire trois fois vous permettra donc de prendre, apprendre et comprendre sous trois angles différents.

⦁ Se remercier. Encore une chose qui nous a été interdit. Rendons Grâce au seigneur nous disent les religions chrétiennes. Grâce, tient son origine du latin, et nous disons « gracie » en italien, pour dire, merci.

Nous y venons aussi ! Dire merci au seigneur, revient à ne pas se dire merci à soi-même, laissant supposé que quelqu’un d’autre détient le pouvoir, le courage, alors que ce pouvoir, ce courage vous appartient. Dites merci à la nature, aux gens, aux dieux s’il le faut, mais n’oublier jamais de vous le dire à vous-même, car sans ce merci, sans cette grâce, vous n’y arriverez pas.

⦁ Le pouvoir de la Grâce.
Comme précédemment dit, la gratitude est un pouvoir immense, qui vous permettra de surpasser toutes vos peurs. Un célèbre coach du nom de Anthony Robbins dit : « Là où est la gratitude, la peur disparaît. »

⦁ Donc, il est crucial de savoir se dire Merci. Que change ce troisième point alors que cela a été mentionné dans le paragraphe au dessus ?
⦁ Comme je vous l’ai marquer avant, oui, se gratifier et savoir comment se gratifier est hyper important, et rappelez-vous le pouvoir des mots, chaque mot a son contraire. Tous les mots ont un antonyme sauf un. MERCI
⦁ Vous comprenez pourquoi il fait à lui seul un troisième point ?
⦁ MERCI n’a pas de contraire, et si il devait en avoir un, alors il serait créé de toute pièce par l’être humain que nous sommes. Oui, nous avons tous peur de ne pas être aimer, et cette peur nous conduit à nous remettre constamment en question. Suis-je bien, parfait pour… ai-je fait le bon choix, etc… STOP, aimez-vous en vous disant « Merci » chaque jour, chaque pas que vous faites, chaque fois que vous parlez. Voilà le grand secret des tribus. C’est le secret de ceux qui ne regrette pas leur vie, il y en a également et forcément un dans votre entourage puisque vous êtes 47% à vouloir changer, il y a donc 50% de personnes autour de vous qui réussissent. C’est parce qu’ils trouvent le moyen de se dire « Merci », de se gratifier, de prendre le temps pour eux. (les 3 % restant sont ceux qui, comme moi, sont dans une position où on ne se pose pas la question, on vit pour vous, on vous coach, nous sommes là pour ça.)
Ces 50 % ne cherchez pas bien loin, ce sont souvent ces lots de personnes que vous n’aimez pas. Car votre mental vous montre à l’extérieur ce qui ne va pas à l’intérieur de vous. Et il vous le montre à travers le filtre émotionnel que vous répercuter sur untel ou untel personnage (télévisé, amis, famille, patron…) car au fond, vous enviez ses gens quelque part sinon, vous n’y prêteriez aucune attention.
J’en ai fait moi-même l’expérience.

steiner
⦁ Accepter ;
⦁ Nous sommes des humains, nous ne sommes pas parfaits, la géométrie fractale nous apprend qu’aucune ligne droite existe dans l’univers, ce ne sont que des unités de mesure établies par l’homme pour se repérer dans l’espace et le temps.
⦁ Ainsi, si la distance entre Strasbourg et Lille est de 400 km, elle sera plus longue si nous prenons en compte tous les virages. Elle sera encore plus longue si nous prenons les mesures des aspérités du bitume, et encore plus longue si nous évaluons la mesure de l’atome qui forme le bitume et ainsi de suite.
L’univers n’est pas droit et vous voulez l’être ? Accepter votre part d’ombre car c’est bien grâce à elle que nous avançons. Si il faisait jour toute notre vie, nous ne saurions pas ce qu’est le jour, nous ne parlerions même pas de cela puisque ce ne serais pas un aspect. La nuit, est l’aspect contraire, qui nous permet de comprendre. Et tout dans l’univers est composé de son opposé, même un atome, si nous le coupons, il y aura toujours un côté nord, et un côté sud.
Vous avez donc votre part de féminité pour les hommes, et votre part de masculinité pour les femmes, à assumer. Votre côté positif et votre côté négatif.
Encore une fois un thérapeute lambda vous dira, il faut lâcher prise, rester dans le positif, la chaleur. C’est totalement faux, cela reviendrai à ne jamais aéré sa maison, et la laisser constamment dans la chaleur du chauffage alors que nous savons tous que notre corps provient de la mer, que la mer est salée, et notre sang est composé également de ion négatif, plus que de positif, mais ceci est un autre débat. Il faut accepter la froideur des choses pour polarisé notre sang avec l’environnement sinon, en faisant le contraire, en vivant trop dans le positif, nous amenons de la nourriture à notre part d’ombre, et celle-ci grandira (dans l’ombre, c’est le cas de le dire), et surgira le moment où vous vous y attendrez le moins.
Donc, pour accepter ses parts d’ombre, il existe plusieurs techniques délicates (le mieux serait de vous faire suivre par un coach thérapeute)
Ce qu’il faut avant tout c’est maîtriser les deux autres paragraphes avant de s’attaquer à nos parts d’ombre. Forcément, imaginez que vous ayez laissé vos yeux fermés toute votre vie, que vous proveniez de vos géniteurs qui, eux aussi, avaient les yeux fermés toute leur vie, provenant des grands-parents et arrières-grands-parents ayant créé ce mode de croyance, (vivre, subir…), et que l’on vous demande d’ouvrir les yeux du jour au lendemain. La première chose qui va se passer,c’est que vous allez être éblouis par la lumière, elle sera tellement puissante que le mal vous incitera à garder les yeux fermés, ça fera tellement mal à l’intérieur de vous, que vous allez prendre peur de cette lumière, de cette énergie que vous considérerez puissante, et de ce fait, trop dangereuse pour vous.
C’est ce qui risque de se passer si vous faites resurgir votre part d’ombre, vous lui donner la possibilité de voir la lumière, grâce à l’outil acceptation, et vous risquez de le faire trop brusquement. Du coup, vous allez retomber dans vos croyances et le non changement.
Ce que je vous préconise avant ces exercices, c’est d’avoir réfléchi, à vous gratifier de l’effort après avoir fait cette méditation.
Prenez un cahier qui doit rester secret, pour la simple et bonne raison que ce que vous allez marquer dessus sera des parts de vous-même enfouis et que vous les donner à l’aspect physique matériel de notre vie, de ce fait, elles n’agiront plus aussi intensément à l’intérieur de vous, mais si elles sont vu, alors, cela risque de renforcer votre part de non acceptation.
Ecrivez au stylo à bille tous les aspects négatifs de votre être. Je vous conseille de classer ceci en 33 points négatifs de votre corps physique, minéral, visible… 33 Points négatifs de votre corps émotionel, sentimental, animique… et 33 points négatifs de votre corps mental, spirituel, croyance …
Prenez tout le temps que vous souhaitez, cela peut prendre des mois, des années, peu importe, c’est le résultat qui compte. Ne vous mentez pas à vous-même, faites ce que VOUS considérez comme négatif et non ce que quelqu’un considère négatif sur vous.
Une fois cet exercice réalisé, octroyez-vous un plaisir, une satisfaction en vous gratifiant (allez au cinéma, boire une bière, faire un resto, acheter un bien…) ce qui vous fait plaisir.
Ces trois paragraphes vous donnerons de bonne base pour changer votre vie de façon radicale et sûre. Beaucoup de gens influents dans ce monde utilisent ces outils pour gagner, pour s’imposer, pour réussir.
C’est notamment un coach de ces personnes qui font le monde (ministre, politicien, grand chef d’entreprise, banque, principauté,…) qui m’a léguer son savoir.
Si vous souhaitez en savoir plus et approfondir dans la quête de votre succès,

LOGO lÂMC ET SLOGAN
www.michael-conti.fr ou www.l-amc.wifeo.com

Vous pouvez me suivre sur Youtube, Facebook, Google+ et Linked in en inscrivant L’ÂMC (L’Âméthode Conti)

Association thérapeutique et holistique oeuvrant pour le bien de tous.

Thérapies alternatives, Holistiques, energétiques, sophrologiques, homeopathiques Basée prêt de Metz en Moselle région Lorraine. Opère dans tout les régions et grandes villes: Saint avold, Metz, Strasbourg, Nancy, Epinal, Paris, Besançons…

et Pays Limitrophe Luxembourg, Belgique, Suisse, Italie…

Nous avons une auxiliaire puericulture, un sophrologue, un homéopathe, un naturopathe, un hypnothérapeute, ainsi qu’un énergéticien au service des souffrants (burn out, dépression, relation de couple, syndrome physique emotionelle et ou psychologique, insomnie, …), des chalenges (sportif, réussite, guerison, soutien….) , des objectifs de chacun.

Psychologue, thérapeute, soins, bien- être, locale, Moselle, thérapeute, Thérapie, Sophrologue, Energétique, Chamane, Metz, Nancy, Lorraine, Saint avold, Forbach, Sarreguemine, Thionville, Luxembourg.

A propos m.conti

Conti Michael, je vie sur Saint avold, se déplace en Moselle, Lorraine, France et pays francphones.

Les commentaires sont clos.